Causes à effets du port de charges

Causes à effets du port de charges

Le mal de dos est ce que disent certain(e)s le mal du siècle, il est vrai qu’en s’appuyant sur quelques chiffres, ça peut faire froid… dans le dos. 

 

Il faut savoir que cette pathologie se distingue par des douleurs situées dans le bas du dos (qu’on appelle région lombaire). Dans certains cas, celles-ci peuvent s’étendre jusque dans la jambe (fessiers, ischios-jambiers, mollets).

 

Pour 80% d’entre vous, vous subirez au moins une fois dans votre vie cette pathologie, qui pourra rester bénigne, mais pour 17% d’entre vous, celle-ci va devenir chronique. 

 

Ce qui représente aujourd’hui la 1ère cause d’invalidité au travail chez les moins de 45 ans, ce qui représente environ 100 000 accidents liés au travail chaque année. 

 

Si ce type de pathologie n’est pas prise en charge, par une éducation des gestes et postures à adopter quotidiennement, au travail, à la maison, ou par un travail spécifique de rééducation et d’assouplissements visant à limiter la lombalgie et les douleurs, ces chiffres risqueraient d’augmenter exponentiellement. 

 

 

 

  • Causes :

L’exécution et la gestuelle sont extrêmement importants pour venir soulever un sac de béton, ou tout autre charge d’ailleurs. Une mauvaise exécution peut avoir des effets très négatifs. L’intensité d’une charge de 20 Kg peut être multipliée par 4 ou 5 avec de mauvais placements.

La conséquence première: La lombalgie

 

 

 

  • Quelques conseils d’experts:

Les placements et l’exécution des mouvements sont des axes principaux sur lesquels il faut être extrêmement vigilants. Les conséquences d’un manque de souplesse et de mobilité articulaire vont inciter au non respect des gestes à effectuer. 

On ne dira jamais assez qu’il faut plier les genoux pour venir saisir une charge, contracter les abdominaux lors de la remontée de celle-ci qu’elle soit au sol, ou plus basse que votre centre de gravité. 

Le renforcement musculaire va permettre une certaine protection des articulations et des os, et la mobilité articulaire va permettre une meilleure amplitude sur les phases de flexion et d’extension, donc une meilleure souplesse musculaire.

Vous l’aurez compris, l’enjeu comporte alors deux phases complémentaires qui nécessitent un apprentissage et un développement pour se protéger au mieux. 

Un exemple d’exercice à initier afin de renforcer les muscles de la chaîne postérieure (Ischios-jambiers, fessiers, région lombaire). 

 

 

 

  • Ce que Run&Sens propose

  • Des formations préventives sur les gestes et postures incluant des évaluations posturales pour identifier si des troubles musculo-squelettiques existent, une éducation et un apprentissage de quelques gestes correctifs correspondant aux différents postes, une sensibilisation et une analyse pertinente sur les mauvais gestes adoptés.

 

 

 

  • Des séances d’activité physique basées sur les corrections posturales, sur le renforcement musculaire de la sangle abdominale et lombaire, mais aussi des exercices de mobilité articulaire afin de pouvoir améliorer la souplesse. 

 

Run & Sens © Pascal Deloche / Godong

 

 

Retrouvez nos exercices en vidéo sur youtube -> ICI

 

 

 

RETROUVE NOTRE CENTRE D’ENTRAÎNEMENT ET DE FORMATION EN HAUTE-SAVOIE, À PASSY, AU PIED DU MONT-BLANC.

POUR NOUS SUIVRE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX: 

Facebook: (ICI)

Instagram: (ICI)